Expérience Croix Rouge... Made in Canada.

Je pense qu’il est important que je vous raconte ma nouvelle aventure, une première dans mon voyage au Québec, mais aussi dans ma vie… Une belle tempête de neige !

N’ayant pas eu cours pendant presque six jours à cause des examens finaux de fin de session, j’ai souhaité me rendre à Trois-Rivières un peu avance par rapport à d’habitude. C’est donc confiante – et pourtant avertie d’une certaine annonce de tempête – que j’ai pris mon covoiturage Mercredi. Après environ deux heures de route, la route commence à être totalement recouverte par la neige, peu de visibilité et arrêt totale de la circulation sur les deux seules routes que l’on peut prendre pour se rendre jusqu’à Québec. 

Je me suis donc arrêtée dans un restaurant avec mes deux covoitureurs, où nous suivions les informations sur la circulation toutes les demies-heures. J’ai bien évidemment ratée mon autre covoiturage à Québec vers Trois-Rivières. Bien évidemment, pleine d’espoir que j’étais, je pensais que la route serait de nouveau ouverte vers 6h du matin, que nous pourrions reprendre la route tranquillement et que j’arriverais tôt à ma destination finale… Mais non ! J’ai donc été prise en charge par la Croix Rouge, dormi dans un gymnase avec environ 200 personnes, sur un tapis et une couverture de survie qui grattait, et la cerise sur le gâteau, des gens qui ronflaient à n’en plus finir.

Après une nuit chaotique, et encore quelques attentes au Tim Hortons le lendemain, j’ai finalement repris la route avec une autre personne qui allait jusqu’à Trois-Rivières, vers seulement 11h du matin. C’est alors après 25 longues heures se sont déroulées depuis mon départ de Rimouski, que je suis arrivée à Trois-Rivières le lendemain, à 13h.




INSTAGRAM FEED

@juliette.rbr