Menu

MENU
Du fin fond des Gorges du Verdon aux plus beaux villages de France aux couleurs pastel, c'est parti pour un week-end de randonnée et de kayak ! Je vous emmène d'abord au Lac de Castillon puis à travers les beaux villages aux allures sudistes et enfin aux abords du Verdon, cerné par les falaises abruptes et intimidantes...

1 oct. 2014

Gaspésie, Roche Percé & Île-de-Bonaventure


Après une nuit quelque peu glaciale – le chauffage ne s’étant jamais allumé  - c’est au Parc National de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé que nous nous rendons. 

Après un petit tour autour du célèbre Rocher Percé, avec sa formation géologique et les différentes formes que l’on peut voir sous certains angles, c’est le tour de l’île que nous effectuons avec le même topo géologique. Un peu plus loin sur la côte, c’est une centaine d’oiseaux blancs à la tête jaune et aux pointes d’ailes noires qui nichent dans le creux des roches… Quelques mètres plus loin, ce sont maintenant des centaines de fous de bassan qui occupent les roches rougeâtres ou bien le ciel bleu au-dessus de nos têtes. Quant aux pieds des falaises, ce sont des dizaines de phoques gris – plus ou moins grassouillets – qui se prélassent au soleil en nous regardant passer.




 Vous noterez la petite langue de ce phoque gris...




Arrivé sur l’île, nous partons sur le Sentier des colonies pour arriver jusqu’à la côte Sud de l’île afin de voir la plus grande colonie de fous de bassan au monde. En chemin, nous avons le plaisir de rencontrer un renard téméraire qui s’est aventuré sur les terres des oiseaux marins et de s’emparer d’un rongeur, pour nous filer entre les pattes assez rapidement ! C’est là qu’un vacarme de piaillement commence… les oiseaux ne sont plus très loin. Et là, les oiseaux sont encore plus nombreux que vu de la mer. Bien qu’une odeur pas très agréable de fiente persiste, c’est un spectacle continu pour les yeux. Des centaines d’oiseaux prennent leur envol, se posent à terre, frappent l’air de leur jeunes ailes, se câlinent, se battent. Ce fût également un plaisir pour mon appareil photo !













Nous avons ensuite pris le chemin retour vers la Baie des Chaleurs, censée être la plus belle baie du monde. Un peu déçue par les beaux paysages souvent cachés par les quelques habitations, et du court temps que nous disposions, la baie ne restera malheureusement pas le meilleur endroit que nous ayons visité.